La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement fermé , il ouvrira ses portes à 09h00 01 39 44 73 90
logo Biocoop
Biocoop Pleinchamp dans la ville

A la découverte de l’indice SIGA

A la découverte de l’indice SIGA

À partir du 21/04/2022

“SIGA” : vous en avez peut-être déjà entendu parler, en vous demandant de quoi il s’agit ! Si tel est le cas, alors il est l’heure d’y remédier avec cet article, qui vous apportera quelques points d’éclairage sur le sujet et la notion d’ultra transformation alimentaire !

SIGA - Kezako ?

SIGA, qui peut se traduire en portugais par “avance”, “progresse”, est née au Brésil, alors qu’Aris Christodoulou son fondateur, se préoccupait de l’évolution inquiétante de l’alimentation des Brésiliens s’éloignant de la qualité et du potentiel santé. 

Cette appellation SIGA réfère à un indice du même nom, qui évalue le niveau de transformation des aliments en leur attribuant un score permettant leur classification. Il distingue ainsi différents groupes d’aliments :

  • Les aliments ultra transformés équilibrés (notés 5),
  • Les aliments ultra transformés gourmands (notés 6),
  • Les aliments ultra transformés à limiter (notés 7).

Plus le score SIGA grossit, plus le produit contient d’ingrédients ultra-transformés.

Pour mieux s’alimenter, le consommateur est appelé à prendre connaissance de la liste d’ingrédients figurant sur l’étiquette des produits et éviter ceux qui possèdent de nombreux additifs, des listes de noms complexes à rallonge, …pour se tourner vers une alimentaire “vraie” plus simple et peu ultra transformée !

Qu’est-ce qu’un aliment ultra transformé ?

A contrario des matières premières naturelles, l’ultra transformation renvoie à la présence d'au moins une substance obtenue par synthèse ou par une succession de procédés physiques, chimiques ou biologiques.

Les ingrédients concernés ont ainsi subi des procédés altérant leur structure originelle, ce qui peut avoir des conséquences sur leur digestibilité et la réponse physiologique ou métabolique qui en découle.

Et pour la santé ?

L’ultra transformation est associée aux notions de “fake food” ou “nourriture dénaturée”; avec souvent l’idée d’un effet néfaste sur la santé. C’est le cas des aliments à faible densité nutritionnelle mais à forte charge énergétique (sucre et gras).

Différentes études menées sur le sujet ont confirmé le constat d’un effet négatif d’une alimentation trop riche en produits ultra transformés et penchent vers le risque d’obésité, diabète, hypertension, maladies cardiovasculaires, etc.

Une volonté chez Biocoop

Depuis plusieurs années, Biocoop agit pour détecter les marqueurs d’ultra transformation ainsi que les substances et additifs à risque parmi ses produits. “Plus un produit alimentaire est simple, proche de son état naturel, meilleur est son impact sur la santé, et souvent son goût”.

Ainsi, plusieurs références produits ont été reformulées au cours des dernières années et certains ingrédients supprimés lorsque non indispensables, comme la pectine en confiture ou les sels nitrités en charcuterie. 

En ligne de mire ? Ne plus avoir de produits à score 7 ! Les efforts continuent !

Retour